Un prêt étudiant garanti par l’Etat : une solution pour les étudiants sans garants

Un prêt étudiant garanti par l’Etat : une solution pour les étudiants sans garants

Les études supérieures représentent un coût élevé pour les étudiants qui souhaitent poursuivre leur chemin sur cette voie, une fois leur baccalauréat en poche. Frais de scolarité, loyers au montant élevé, dépenses alimentaires et transports… Les dépenses peuvent très vite s’accumuler, et déclencher pour certains la nécessité de la souscription d’un crédit particulier, appelé prêt étudiant. Pour obtenir ce type de prêt, les étudiants doivent disposer d’un garant, qui ne peut pas toujours être leurs parents. Pour faire face à cette situation, l’Etat propose son aide en tant que garant pour les étudiants dans le besoin.

Un prêt étudiant garanti par l’Etat, est-ce possible ?

Bien qu’il soit nécessaire d’être majeur pour souscrire à un crédit en ligne, il existe une exception à cette règle, le prêt étudiant. Ce type de prêt peut être proposé aux personnes qui souhaitent poursuivre leurs études, et qui ne disposent pas des fonds suffisants pour financer ces études et prendre en charge sans aide le coût de la vie étudiante, qui ne cesse d’augmenter ces dernières années.

Pour autant, pour bénéficier d’un tel prêt, un proche doit se porter garant de l’étudiant, ce qui n’est pas toujours possible. Pour les étudiants qui se trouvent face à une telle situation, le gouvernement français propose un prêt étudiant garanti par l’Etat, pouvant leur permettre de souscrire un emprunt d’un montant maximum de 20 000 €, dont le montant peut être remboursé sous 2 à 10 ans au maximum.

Si aucune personne de votre entourage proche ne peut soutenir financièrement votre projet, ou dispose des critères nécessaires pour se porter garant de vôtre prêt étudiant, le prêt garanti par l’Etat pourrait être la solution la plus adaptée à vos besoins.

L’avantage principal de ce type de crédit, est qu’il permet à l’étudiant de financer ses études, sans alourdir pour autant le montant de ses finances du remboursement du prêt, puisque ce dernier peut être proposé avec un différé partiel ou total, permettant à l’étudiant de rembourser son crédit à la fin de ses études, dès son premier emploi.

jeunes qui souhaitent se lancer dans des etudes superieur_pret equitable

Qui peut souscrire un tel prêt, et sous quelles conditions ?

Ce type de crédit sera octroyé aux jeunes qui souhaitent se lancer dans des études dans l’enseignement supérieur, quel que soit le type d’études qui les intéresse. Il peut être souscrit pour les étudiants qui souhaitent se rendre à l’université, suivre une classe préparatoire, ou entrer dans une grande école ou dans un établissement privé, dont les frais d’inscription peuvent être élevés. Pour bénéficier d’un prêt dont l’Etat se porte garant du remboursement, il est tout de même nécessaire de respecter certaines conditions :

  • Il doit être de nationalité française ou issu d’un pays membre de l’Espace économique européen
  • Le montant du prêt ne peut dépasser 20 000 €
  • Sa durée de remboursement maximale est établie à 10 ans
  • L’étudiant qui en fait la demande doit être âgé de moins de 28 ans

Où trouver ce type de prêt garanti par l’Etat ?

Bien qu’il puisse sembler intéressant, ce type de prêt ne vous sera pas proposé par l’ensemble des organismes de crédit qu’il est possible de trouver en ligne, et toutes les banques ne pourront pas accepter votre demande. Les banques qui accepteront la souscription de ce type de prêt garanti par l’Etat appartiennent à de grands réseaux, et sont pour le moment au nombre de 7 établissements en France métropolitaine, une banque proposant également ses services aux étudiants de la Réunion et de Mayotte. 

Andreas Linde
Écrit par
Andreas Linde dispose de plus de sept ans d’expérience dans le domaine des prêts et sait tout ce qu’il faut savoir sur l’ARP, les prêts par annuités, les prêts en série, les obligations et d’autres nombreux termes pertinents concernant le secteur des prêts.
Prêt Équitable > Actualités > Un prêt étudiant garanti par l’Etat : une solution pour les étudiants sans garants